L’atelier « Merci tout le monde »

Merci tout le monde
Photo by Lip on Unsplash

Avez-vous déjà animé une session de remerciement dans vos équipes, dans un service, sur un projet particulier ? Je ne parle pas de remercier, vous même chaque acteur et actrice mais les inviter à se remercier entre eux.
Cette pratique, connue sous le nom de Kudos, invite chaque personne à être reconnaissante envers une autre personne pour une action, une aide effectuée.

Mais que se passe-t-il lors que tout le monde n’est pas remercié, lorsque la reconnaissance n’est dirigée que sur une partie des acteurs ?

C’est pour traiter cette problématique que j’ai créé l’atelier “Merci tout le monde” et cet article vous explique tout sur cette animation.

Genèse

Récemment, un client m’a demandé d’animer le bilan d’un projet qui, malheureusement, n’avait pas abouti. Le rendez-vous devait être un moment de célébration pour permettre à chacun.e de garder une image positive de son expérience.

J’ai donc pensé à proposer une séance que connaissent les animateurs et animatrices de rétrospectives : les kudos qui se traduit de l’anglais par “félicitations”, “bravo” ou “chapeau !”. En somme, une marque de reconnaissance, un remerciement.

Jurgen Appelo l’a d’ailleurs intégré dans son travail sur le Management 3.0 sous forme de Kudo Cards et de Kudo Box

Kudo cards

Un atelier de kudos consiste à proposer à chacun d’écrire sur une carte un remerciement pour une autre personne.

“Merci Catherine pour m’avoir débloqué sur cette tâche”
“Merci Mohammed pour avoir proposé qu’on déjeune tous ensemble”
“Merci Olga pour ta présentation sur la communication”

Les ateliers Kudos sont souvent utilisés dans des moments d’introspection du projet, où on se rappelle ce qui a été fait comme les rétrospectives, les bilans ou pour des moments réguliers de team building, notamment comme j’ai pu le voir dans des petites structures où l’entreprise se réunissait et systématisait une phase de kudos.

Pour mon besoin, l’exercice aurait pu être simple et basique mais malheureusement nous avons dû faire face à une contrainte : tout le monde ne pourrait faire le déplacement et je ne souhaitais pas faire la rencontre en visioconférence.

Impossible donc de lancer une phase de remerciement classique, il me fallait m’adapter aux contraintes.

Je devais construire un atelier permettant d’être reconnaissant envers toutes les personnes ayant participé au projet. Certaines qui n’étaient plus sur le projet depuis de nombreux mois, ou encore qui avaient fait peu mais finalement beaucoup. Aussi et surtout, les contributeurs étaient disséminés dans toute la France et peu de personnes qui avaient pu faire le déplacement sur Paris. L’objectif était de ne pas oublier toutes ce monde.

Autre challenge, mon client connaissant mon appétence pour l’animation et la création de jeux pédagogique, m’avait demandé si je pouvais gamifier la session complète, et donc cet atelier.

L’atelier

Nombre de participants : de 2 à des dizaines
Durée : 10 à 30 minutes

Matériel :

  • Post-it (ou les kudo cards de Jurgen)
  • Feutre
  • Mur ou tableau blanc

Ce qu’on observe fréquemment dans les processus de kudos classique, c’est que ce sont souvent les mêmes qui sont remerciés. Le kudos sont une bouffée d’air pour les personnes remerciées mais peuvent être dévastateurs pour les autres, les oubliés, les invisibles, ceux à qui on pense juste après l’autre et qui pourtant participent avec la même énergie, la même envie et donnent d’eux… Je vous recommande la lecture de l’article de Constantin Guay sur le sujet.
L’atelier “Merci tout le monde” permet de s’assurer que personne n’est oublié lorsqu’il s’agit de remercier des contributeurs et contributrices.

Chaque participant doit écrire un maximum de post-its indiquant un nom, une raison de remercier et un picto représentant le remerciement (on peut proposer des coeurs, des cadeaux, des fleurs, des étoiles…).

Vous pouvez aussi utiliser les kudo cards de Jurgen

Dès qu’un post-it est écrit, le/la participant.e doit aller le coller au mur. Lorsque le post-it est au mur, plus personne ne peut remercier la personne indiquée tant que tous les autres n’ont pas été remerciés.

Une fois que toutes les personnes présentes ou absentes ont été remerciées une fois, on peut reposer une deuxième couche de post-it en suivant la même contrainte.

Ce qu’il s’est passé

A voir de l’extérieur, la sensation était exaltante.
Les participants cherchaient activement qui remercier et dès qu’une nouvelle personne apparaissait, tout le monde disait “Mais ouiii” comme l’évidence d’une contribution précieuse.

Les participants présents couraient en criant le nom des personnes remerciées, la fierté d’être la première ou le premier et de se prendre au jeu devant les autres avaient cet effet collatéral que les absents étaient exprimés haut et fort.

A la fin, nous avons pris une photo des participants devant le tableau et les participants se sont engagés à partager le résultat à tous les absents en profitant pour les remercier plus directement.

Si j’ai créé ce jeu pour pallier à l’absence de la majeure partie des participants, cet exercice me semble pertinent même si tout le monde est en présence car l’objectif reste le même : remercier tout le monde.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s