Support d’atelier systémique : Systemische Weergave Van Moordrecht

Ce jeudi 14 novembre 2019, j’étais à Agile Grenoble pour co-animer un atelier créé avec Arnaud Gervais : Systemische Weergave Van Moordrecht. Cette session a pour but de faire découvrir la systémique et la représentation systémique au travers de l’histoire d’un village hollandais du XVIIème siècle.

installation à agile grenoble
Notre installation à distance lors du dernier agile grenoble (Arnaud n’ayant pas pu faire le déplacement)

Bien que ce billet parlera plus aux personnes ayant participé à l’atelier joué à Agile Lyon, Agile France et Agile Grenoble, je fournis ici des éléments d’animation afin que vous aussi, systémiciens et systémiciennes puissiez partager vos connaissances de manière ludique et pédagogique.
Je ne serai pas exhaustif sur tout ce que nous transmettons au travers de l’atelier, je me contenterai de partager des mots clefs.

Pour en apprendre plus sur le diagramme de boucles causales, je vous renvoie à ce super article d’Arnaud

Fonctionnement de l’atelier

Durée : 2h
Participants : 5 à 30 (voir plus) en îlots
Matériel : papier/stylo ou veleda/feutre

Utilisation de veleda et feutres pour faciliter la modification des diagrammes (un peu de gouda aussi pour l’énergie)

Chaque chapitre de l’atelier fonctionne en 3 étapes :

  1. Un morceau d’histoire que les participants doivent représenter sur leur diagramme en 5, 6mn
  2. Partage d’exemples produits par les participants et discussions/corrections/propositions
  3. Descente de théorie et échanges

Je préfère ne pas détailler très précisément comment s’anime l’atelier car il est très dépendant de la quantité de matière théorique que vous souhaitez redescendre et de la dynamique globale du groupe.

https://platform.twitter.com/widgets.js

Introduction

Avec les participants, nous co-construisons la base du village avec les personnages principaux et leurs liens de causalité (Rembrandt fournit du blé à Heleen qui s’alimente en bois auprès de Janneke afin de fournir du pain aux villageois).
On découvre la notion de variable et de lien de causalité positif.

Chapitre 1 : Une période faste

Au travers de l’ajout de variables météorologiques (quantité de pluie, qualité de la météo…) on simule le système et on voit apparaître la notion de boucles amplificatrices.

Chapitre 2 : De vives tensions

On fait apparaître des tensions en lien avec les villageois et la bûcheronne et la notion de lien de causalité négatif. En simulant le système on voit apparaître la notion de boucle régulatrice ainsi que la phrase « Le problème est la solution » de Paul Watzlawick mais aussi la notion d’homéostasie du système.

Arnaud au tableau
Arnaud au tableau façon Jamy de C’est pas sorcier

Chapitre 3 : L’arrivée du maire

L’arrivée du maire nous amène à parler de la phrase « La solution est le problème » de Paul Watzlawick car les ateliers de médiations on pour effet de re-déstabiliser le système.

Chapitre 4 : Sécheresse

La sécheresse qui pousse Heleen à se procurer de la farine à Gouda nous amène la notion de changement de type 1/changement curatif de Grégory Bateson.

Chapitre 5 & 6 : Les loups & Gouda

Le changement du système alimentaire de Moordrecht nous amène au changement de type 2 de Grégory Bateson et transformation du système.

IMG-9819
Plus de boucles et moins de gouda

Chapitre 7 & 8 : Durable & Votre chapitre

Ces chapitres (que nous n’avons pas toujours pu faire jouer) permettent de questionner la temporalité des systèmes et surtout des actions sur les systèmes.

Je vous joins aussi le support PDF (que j’ai signé de nos noms car nous avons fait un gros travail de recherche picturale).

N’hésitez pas à partager vos feedbacks et vos tests !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.