Le Daily Meeting – les post-it et le tableau

burndownchart
Henrik Kniberg‘s source “Scrum and XP from the Trenches”.

L’équipe fixe ses propres règles, mais voici les nôtres :

 

  • Un post-it passe dans la case « en cours » quand la personne qui prend la tâche en charge démarre le travail; On ne « réserve » pas une pile de post-it pour la journée.
  • Un post-it passe dans la colonne « fait » quand on n’a plus à revenir sur cette tâche dans le contexte du sprint.
  • On peut choisir de mettre les post-it des tâches terminées en cours de journée à cheval sur les deux colonnes « en cours » et « fait ». Ainsi, au moment du daily on déplacera le post-it dans la colonne « Fait » en même temps qu’on expliquera au reste de l’équipe ce que ça induit pour les autres.

Lire la suite

Le daily meeting – Points d’alerte

alerte question

Cette liste n’est pas exhaustive mais ce sont des fonctionnements qui, lorsqu’on les observe, témoignent d’un dérèglement du Scrum :

 

  • Toute l’équipe n’est pas présente au daily, et « c’est pas grave »
  • Certains membres sont en retard et on les attend pour commencer, du coup le daily n’est jamais à l’heure
  • Les membres de l’équipe s’adressent au scrun master, l’équipe fait son daily en mode reporting
  • Une tâche de moins d’un jour reste dans la case « en cours » plusieurs jours de suite, sans faire polémique
  • Les membres de l’équipe font leur marché (ils choisissent uniquement certains types de tâches, sans tenir compte des priorités)
  • Un ou plusieurs membres de l’équipe détiennent plusieurs tâches chacun
  • Le point d’avancement sur une tâche dérive en discussions techniques
  • Un ou plusieurs membres de l’équipe font autre chose pendant le daily (ex : lire ses mails). Souvent lié au point précédent.

 

Dans ce cas le ScrumMaster devrait les repérer, en faire prendre conscience à l’équipe et, si elle le souhaite, l’aider à monter un plan d’action pour les corriger.

Qu’avez vous déjà mis en place ?

 

Le daily meeting les 3 questions

Dialogue

L’objectif du daily meeting est de s’assurer tous ensemble que l’on va bien atteindre notre objectif et non de justifier de son temps.

Chez Goood! on reformule les trois questions :

  • Au lieu de « qu’est-ce que j’ai fait hier ? » (Je suis allé en formation, j’ai répondu aux mails …) on propose de répondre à « Qu’est-ce que j’ai terminé hier ? En quoi le projet a avancé ? Ce que j’ai fait a-t-il des conséquences pour les autres ? »

Lire la suite