Supports en français : Birdie Birdie / Petit Oiseau

 Il y a quelques temps, j’avais publié un article sur une version adaptée de Lego4Scrum et Birdie Birdie.

Je vous invite à lire l’article disponible ici

Depuis, plusieurs personnes m’ont demandé les supports en français du jeu Birdie Birdie et plutôt que de répondre au cas par cas par email, je vous mets les supports en libre accès au travers de cet article.

Merci encore à Alexandre Boutin (@agilex) pour ce travail de traduction fantastique et à Christophe Keromen (@ckeromen) pour l’avoir ramené chez Goood!

Petit Oiseau – Manuel Facilitateur

Backlog Petit Oiseau

N’hésitez pas à nous contacter pour animer l’atelier, nous le jouons énormément et nous ferons un plaisir de vous aider à l’animer

Mon premier exemple de représentation systémique

systemique_scrum_master_planningRappel de l’épisode précédent…

Après quelques mois de partage de mon voyage en Systémique dans les Agile Tours ou ailleurs (voir ma présentation sur slideshare) et la création du groupe Meetup “Katas de représentations systémiques” pour s’entraîner à représenter des systèmes, je reprends ma suite de billets sur la systémique avec des exemples de représentations.

D’abord impuissant face à la complexité apparente, j’ai en effet commencé à utiliser les diagrammes systémiques proposés par Senge pour représenter les systèmes que j’accompagnais afin de mieux comprendre certains comportements observés.

Mais que faire concrètement de cet outil et de cette complexité apparente dans mes accompagnements ?

Un premier exemple : la posture du Scrum Master en Sprint Planning

La situation

J’assiste à un Sprint Planning d’une équipe Scrum.n-REUNION-TRAVAIL-SIESTE-large570

Lors de cette réunion, j’ai observé un Scrum Master très présent dès le départ, qui devenait de plus en plus présent au fur et à mesure que la réunion dérivait, en essayant de tenir la barque autant que possible, comme le font beaucoup de Scrum Masters dont l’objectif prioritaire est de tenir le cadre du meeting et remplir les objectifs tels que définis dans le Scrum Guide.

J’ai noté que plus il tenait le cadre plus ça partait en vrille, plus il tenait le cadre, plus ça partait en vrille, etc… Et j’y ai vu une belle boucle amplificatrice, chère à Peter Senge dans ses représentations, que je me suis amusé à représenter ! Lire la suite

Et si vous essayiez Scrumban ?

Chaque année, je m’éloigne un peu plus du Scrum traditionnel. J’observe un décalage entre certaines pratiques et les attentes des équipes que j’accompagne. Je me questionne sur certains concepts comme l’estimation, la notion de sprint, la priorisation, etc. J’ai trouvé dans Kanban d’excellentes idées qui ont altéré ma manière de pratiquer Scrum. De plus en plus de personnes se tournent vers Scrumban, une évolution de Scrum, qui combine le meilleur de Scrum et Kanban. Depuis deux ans, j’ai moi aussi franchi le pas et aide des équipes à s’approprier cette approche. Voici comment elles s’essaient à Scrumban. Lire la suite

[Interview] Logiciel sur-mesure : l’agile vu par les clients comme facteur clé de succès


Qu’apporte l’agilité au client dans un projet de logiciel sur-mesure ?

Cette vidéo croise le point de vue de plusieurs clients sur les bénéfices de l’agilité dans le cadre de projets de développement d’application mobile, site web ou autre système informatique sur-mesure.

Soft’it est spécialisé dans le développement de logiciels en agilité : nous avons à cœur de construire des relations de partenariat avec nos clients, de positionner des valeurs humaines fortes dans toutes nos collaborations, et d’apporter une valeur ajoutée différenciante dans chacune de nos interventions.

Les méthodes agiles facilitent la mise en pratique de ces valeurs et le témoignage de nos clients le démontre.

Pourquoi le sur-mesure, associé à l’agilité ?

Vous avez le sentiment de perdre du temps, voire de l’argent dans votre cœur métier, vous faites des tâches répétitives sans valeur ajoutée, vous avez l’impression que vos processus pourraient être plus efficacesLire la suite

[Agile France] Et si on se passait du Product Owner ?

Les Open-Spaces Agile France

 

agilefrance

Jeudi 17 et vendredi 18 juin se sont déroulées les journées d’Agile France.

La journée du 17 juin est découpée en deux parties : une première matinée avec diverses conférences et l’après-midi organisée autour d’open-spaces.

Les open-spaces sont des sessions spontanées, autour d’un thème improvisé à la volée par une personne, qui propose son sujet et un lieu pour un débat de 45 minutes.

L’une des sessions, proposée par Caroline Damour avait pour Thème « Et si on se passait du Product Owner »

Le P.O, métier de plus en plus tendance au fur et à mesure de l’adaptation de l’agilité au sein des entreprises est devenu indispensable dans les organisations fonctionnant en Scrum.

L’idée de cette session, est de peser le pour et le contre afin de déterminer si ce rôle est réellement nécessaire en se basant d’un postulat où les clients/utilisateurs sont situés à un étage en dessous de l’équipe de développeurs.

Rappel du rôle de Product Owner

cropped-superpo2

Le Product Owner est en charge de gérer le produit dans la méthodologie Scrum. Il est le lien entre les développeurs et le client.

Lire la suite

CoActiv est sponsor Platinum du ScrumDay 2015

Au cas où vous auriez loupé l’information, CoActiv – la marque agile de CLT et soeur de Soft’it – est sponsor Platinum du ScrumDay 2015 !

Un énorme stand, des speakers (Christophe Keromen et Damien Thouvenin), des coachs laborateurs (Céline Stauder et Damien Thouvenin) pour la Coach Clinic, et un voyage pour Prague à gagner !

Toutes les informations sont ici : CoActiv – ScrumDay 2015 – 2 & 3 AVRIL 2015 à DISNEYLAND PARIS

Venez nombreux, nous vous attendons sur notre stand ! Et suivez l’événement sur nos Twitter.

L’Agile Game France 2015 de Grégory – Jour 1

Agile Game France 2015

Bienvenue au Domaine de Fompeyre – de qui ? – Fompeyre, le fien quoi…

Les 27 et 28 Février dernier, plus de soixante personnes se sont données rendez-vous dans un bel hôtel près de Bazas et ont passé deux jours à jouer l’agilité comme des dingues en mode auto-organisé, comme l’année précédente à Villeurbanne (voir aussi l’article de l’année passée de Nicolas Verdot).

Et cette année encore, l’occasion pour moi de jouer, animer et co-animer quelques jeux.

horloge10mn de lecture

Lire la suite

Le chemin vers la qualité est-il unique ? (Part 1 : la Méthodologie)

le chemin 1

Scrum, Crystal Clear, eXtreme Programming (XP) … De plus en plus, nous nous éloignons du cycle en V. Ou en tout cas, nous essayons de le faire.

Pourtant, si l’on se rappelle la conférence « Petite histoire d’une méthodologie agilement établie » donnée à Paris Web, ce n’est pas si vrai que ça. A la question « Combien d’entre vous n’appliquent pas d’agilité dans leur entreprise ?« , un bon nombre de mains se sont levées.

Incidemment, la question qu’on a pu entendre était « Quelle est la vraie bonne méthodologie à appliquer ?« .

Et Alexandre Jakubiak tout comme Julien Oger -tenant la conférence citée plus haut- se sont bien gardés de donner une réponse toute faite. Ils ont même prévenus l’audience qu’ils nous présenteraient « la solution qui leur correspondait le mieux ». Ce qui remet beaucoup de choses en perspectives.

Tout d’abord, ils ont voulu bien évidemment éviter le cycle en V. On comprend très vite ses limites avec la fameuse phrase client : « C’est bien ce que j’ai demandé, ce n’est plus ce que je veux. » (i.e. la lenteur de cette méthodologie fait que les besoins du client vont évoluer avant qu’il ait pu mettre la main sur la solution).
Mais rejeter cette méthodologie en bloc n’est pas nécessairement productif non plus : son approche prédictive (bien que trop orientée projet) a ses vertus.

Opposées, la ou les méthodologies agiles, considérée plus réactive intégrant notamment le client plus tôt au processus de développement. Son principal inconvénient reste le nombre de solutions déjà existantes.

Première chose : éviter à tout prix le Big Bang. Mettre en place Scrum -par exemple- dans son ensemble (outils et pratiques) d’un coup au sein de son équipe est suicidaire. Au mieux, on retournera au cycle en V (plus rassurant car déjà connu) en un sprint. Au pire, l’équipe implosera.

La solution choisie a été d’y aller progressivement. Surtout de préalablement faire un tour de l’existant, regarder ce qui serait le plus simple, qui apporterait le plus… et le plus simplement en interne.
Leur conclusion fut de partir de Crystal Clear puis de piocher dans toutes les méthodologies existantes ce qui leur correspondait et les implémenter au fur et à mesure.

Tout ne fut pas simple de l’aveux même de ces messieurs. La méthodologie parfaite n’est qu’utopie. Il faut, dans la mesure du possible, rester souple et ouvert à l’évolution. De même, chaque équipe, chaque société a des besoins différents.
Cela peut être lié à la taille de l’équipe, des projets, des langages utilisés ou même de l’expérience (on fera passer plus facilement de jeunes développeurs à une nouvelle méthodo que des seniors habitués au bon vieux V).

Chez Soft’it, nous utilisons Scrum en interne, notre Scrum. Nous avons dû adapter certaines règles pour que notre fonctionnement soit plus limpide : il n’y a pas de Scrum Master fixe par exemple, il change à chaque Sprint. Cela permet de responsabiliser chaque personne travaillant sur les projets et en plus de ne pas laisser cette pression toujours sur les épaules d’une même personne.

Nous appliquons également plusieurs pratiques de l’eXtreme Programming (XP) : le « Pair Programming« , par exemple, pour les nouveaux arrivants et sur des phases un peu complexes; ou la revue de code (« Code Review ») après chaque story réalisée.
Nous faisons également du testing et avons une usine logicielle pour l’intégration continue. Cependant, la TDD (« Test Driven Development », également part d’XP) n’est pas une obligation chez nous.

S’arrêter à une méthodologie et l’appliquer « By the book », même le cycle en V, est impossible. Le faire est source de frustration ou de goulot d’étranglement bien plus que de facilités dans un projet.

Savoir écouter les besoins en interne et externe, tirer le meilleur de ses retours d’expérience heureux et surtout malheureux, vous guidera bien plus vers votre méthodologie qu’un livre à appliquer à la lettre.

L’agilité contient un principe fondamental : l’amélioration continue. Pensez à réserver du temps pour prendre du recul sur votre organisation, et à construire ensemble la méthodologie qui vous correspond.

Lego4Scrum + Birdie Birdie = Birdie4Scrum

Angry Birds Lego
Construction réalisée par Tsang Yiu Keung

J’ai récemment animé une formation de 2 jours Agile-Scrum pour une des équipes que j’accompagne.

Je suis joueur, j’essaie au maximum d’agrémenter chaque apprentissage par un atelier type jeu d’entreprise.

Durant cette formation, pour illustrer l’organisation Scrum, je voulais faire un atelier avant la partie de présentation et surtout jouer le classique des classiques Lego4Scrum dont le but est de construire une ville avec des Playmobils (petit malin…) en passant à travers tous les concepts du framework.
Des personnes de l’équipe avaient déjà joué cette version. Il fallait donc ruser.

En discutant avec Christophe Keromen, j’ai appris qu’il jouait beaucoup le jeu Birdie Birdie ou un Lego4Scrum avec le backlog Birdie Birdie.
J’eu donc l’idée de fusionner les deux jeux afin de créer (je ne suis peut être pas le seul) le :

Birdie4Scrum Lire la suite

3 manières de découper ses user stories

Slices

S’intéresser à la taille de ses user stories et les découper lorsqu’elles sont trop grandes est une bonne pratique. Cela permet d’éviter l’effet tunnel, de produire de la valeur rapidement et de contribuer à une meilleure organisation du travail de tout le monde. Encore faut-il les découper efficacement afin qu’elles soient testables et créent de la valeur. Lire la suite